SAISON 2004/2005

Vous avez dit « Boulevard » ?…

Si le seul mot de « boulevard » fait fuir certain, il en est d’autres que ce seul mot attire et retient . Il n’y a pas de grand et de petit théâtre … il n’y a que du bon ou du mauvais théâtre , et dans le « boulevard » comme ailleurs nous avons nos classiques : le « boulevard » a ses auteurs, ses comédiens ses théâtres et son public .

Depuis le second empire et servi par des auteurs connus de tous , le « boulevard » est bien là, derrière le rideau rouge avec ses rires et ses émotions . Et si nous rions de tous ces vaudevilles, mélodrames ou autres comédies ne serait-ce pas que nous nous y reconnaissons un peu parfois ?

Pour cette 7ème Saison , nous emprunterons une fois encore le chemin du « boulevard » en faisant quelques escales musicales avec Annie Cordy ou Michel Legrand sans oublier notre rendez-vous annuel avec les chansonniers .

Merci à vous d’être chaque Saison plus nombreux à nos côtés , cela nous conforte dans l’idée que nous avons su trouver le chemin de vos envies .

Quand les applaudissements éclatent et que les rappels se succèdent …quand le public se lève l’œil pétillant et le sourire encore au coin des lèvres … disons le ensemble
Merci le « boulevard » !


«MONSIEUR VERNET» et «29° à l’ombre» les 2 & 3 octobre 2004
Jean-Laurent COCHET…
Monsieur Vernet de Jules Renard
Monsieur Vernet est un bourgeois qui a fait fortune dans la soierie , il est heureux entre sa femme Pauline, sa belle-sœur et Marguerite , sa nièce . Nous sommes à la veille du départ en vacances et Monsieur Vernet convie Henri à prendre le thé . Henri est un jeune homme qu’il a rencontré à sa salle d’armes et qu’il considère un peu comme son fils ; mais se doute- t –il que ce jeune homme pauvre et arriviste va réussir à se faire inviter pour les deux mois d’été à Fleuriport , sur la Manche … car Madame Vernet est bien séduisante ! d’autre part l’amitié de Vernet n’est pas à négliger ! … comment vont se passer ces deux mois de vacances ?

29 ° à l’Ombre d’ Eugène Labiche
Nous sommes dimanche, il fait si chaud ! mais pourquoi Adolphe , invité de dernière minute se distingue – t – il en essayant d’embrasser la femme de son hôte ? Comment Courtin, Piget et Pomadour résoudront –ils ce point d’honneur , avec cette canicule !


« QUE DU BONHEUR » – le 17 octobre 2004
Annie CORDY

Meneuse de revue, chanteuse, comédienne, Annie Cordy aborde tous les registres avec le même bonheur . Emouvante, drôle voire délirante, tendre et toujours surprenante elle vit une merveilleuse histoire d’amour avec son public .

READ  Saison 2003 / 2004

Avec ses cinq musiciens et en 17 chansons, sa revue « Que du Bonheur » nous offre un véritable feu d’artifice où vitalité voisine avec émotion. Elle nous fait passer du rire aux larmes et alternant ses plus grands succès avec des chansons tantôt swing, tantôt jazz sans oublier la comédie musicale, c’est à un merveilleux voyage qu’elle entraîne son public .


« RECITAL» le 21 octobre 2004

Michel LEGRAND
Fils du chef d’Orchestre Raymond Legrand, Michel Legrand étudie la musique au Conservatoire National Supérieur de Paris où il obtient le prix d’harmonie, de fugue et contrepoint, de piano… Michel Legrand est l’un des compositeurs les plus célèbres du cinéma international . Son univers musical , imprégné de jazz, s’impose avec un style à la fois simple et élégant.
C’est avec la Nouvelle Vague et surtout avec Jacques Demy qu’il va entamer une brillante carrière de compositeur de musique de film : après « Lola » en 1961 ce sera « Les Parapluies de Cherbourg », puis « Les Demoiselles de Rochefort » . Il composera également pour J-L Godard ( Une femme est une Femme ) pour Agnès Varda ,Joseph Losey ou Claude Lelouch ( Les Uns et les Autres, Les Misérables …) . L’Amérique l’invite et le récompense avec deux Oscars, en 1968 pour « L’Affaire Thomas Crow » de Norman Jewison et en 1971 pour « Un été 42 » de Robert Mulligan . Il n’oublie pas pour autant le cinéma français puisque, toujours fidèle à ses amis nous le retrouverons à l’affiche en 1998 pour « Trois places pour le 26 » de Jacques Demy avec Yves Montant et en 1988 pour « Partir, revenir » de Claude Lelouch .
Avant de chanter lui-même il a accompagné les plus grands : Henri Salvador, Maurice Chevalier pour sa tournée aux Etats-Unis entre autres . Frank Sinatra, Liza Minelli, Ray Charles et Louis Armstrong pour ne citer qu’eux, ont été ses interprètes . Citoyen du monde et de la musique il dit « Je me sens partout chez moi à partir du moment où j’ai du papier pour écrire et un piano pour jouer ».


« LES AMAZONES» les 20 & 21 novembre 2004
Fiona GELIN, Sonia DUBOIS, Chantal LADESOU

Trois femmes, trois caractères d’aujourd’hui : elles sont célibataires, par force ou librement choisi , et ces trois solitudes se retrouvent grâce à l’amitié . Tout irait pour le mieux sans l’arrivée dans cet univers de femmes … d’un homme ! Bien sur , les points de vu de ces demoiselles vont changés et leurs avis pourtant bien affirmés vont vacillés . Ces trois amazones des temps modernes seront aidées par un jeune voisin aux mœurs très ..tendance !
Mais où sont les hommes dans cette histoire de femmes ? ….Ils sont toujours là , et bien là !


« CHANCE» les 30 & 31 Décembre 2004.
De Herné DEVOLDER

Après avoir triomphée il y a deux ans à Paris, d’abord au Théâtre Dejazet puis ensuite au Trianon, la comédie musicale d’Hervé Devolder rencontre à nouveau un franc succès au printemps 2004 dans la capitale . On court revoir ce spectacle qui avait séduit en 2002 . LYRIC’Comédie accueille ce spectacle pour les fêtes de fin d’année, qu’elle CHANCE ! c’est l’histoire d’un cabinet d’avocats … ils ont joués au loto, ils ont gagnés ! forcément leur vie est chamboulée et ce pour notre plus grand plaisir . C’est drôle, émouvant, sensible …donc à ne pas manquer , à signaler aussi, les chorégraphies de Cathetine Arondel qui sont un des atouts de cette comédie musicale .


« LES CHANSONNIERS» les 22 & 23 Janvier 2005
Avec Olivier LEJEUNE – Pierre DOUGLAS – Bernard MABILLE – Gilles DETROIT

C’est désormais une habitude , notre rendez – vous annuel avec les Chansonniers . Nous recevrons cette saison un quatuor dans la plus pure tradition chansonnière avec Olivier Lejeune, Bernard Mabille, Pierre Douglas et Gilles Détroit .
Habitués à se moquer de tout et de tous, toujours dans la bonne humeur et jamais dans la méchanceté, ils nous entraînent dans les méandres de la politique et dans les « couacs » du pouvoir . Etre chansonniers c’est avoir toujours l’esprit en éveil , c’est disséquer l’actualité avec minutie pour y découvrir ce qui nous échappe, à nous public : les faiblesses, les abus et autres turpitudes de notre société . Alors nous rions avec bonheur, sans retenue alors que quelquefois nous devrions certainement en pleurer !


« L’EVENTAIL DE LADY WINDERMER» les 12 & 13 Février 2005
avec Marie-José NAT , Jean MARTINEZ …

Cette comédie d’Oscar Wilde , où l’auteur s’en prend à l’hypocrisie et au puritanisme de la bonne société est une pièce étincelante où l’on ne s’ennuie jamais .Les personnages évoluent dans un univers où chaque mot est une flèche empoisonnée et où l’éventail est cinglant comme une gifle . Comment Madame Elynne, femme libre et d’une grande beauté, tente de faire oublier son passé , sans renoncer à séduire ses nombreux soupirants . Comment Lord et lady Windermer, jeune couple riche et amoureux en viendront à se déchirer . Nous cotoyons ici une société de gens futiles et vains , dans un monde où tout est fait pour calomnier les sentiments purs et les comportement honnêtes .


« BAIN DE JOUVENCE » le 19 & 20 Mars 2005
avec Evelyne LECLERC

Amélie , contre l’avis de tous, et surtout de sa sœur Gaby, décide d’emménager dans l’appartement quelle vient d’acheter . Mais il y a un problème …seule la salle de bain est utilisable , enfin presque ! Des travaux s’avèrent nécessaires et Amélie fait appel à son plombier … tout devient soudain compliqué . Au milieu de tous ces soucis domestiques, l’arrivée inopinée d’Antoine, en pleine déprime existentielle , va bouleverser la vie de ces demoiselles . Il se révèlera , après bien des rebondissements , être pour ces dames … un vrai Bain de Jouvence !


« LORSQUE L’ENFANT PARAIT » le 16 & 17 Avril 2005
avec André Gaillard – Michel Modo

Aujourd’hui Charles Jacquet , député, est contrarié, la loi pour laquelle il s’est tant battu a finalement été rejetée par ses collègues : on continuera donc à pratiquer l’avortement !
Alors qu’il n’aspire qu’à passer une soirée tranquille , il va se retrouver, bien malgré lui confronté à de sérieux problèmes familiaux, son fils d’abord, puis sa fille et enfin sa femme : les grossesses s’annoncent… pas toujours désirées .
Les convictions de Charles vont être mise à rude épreuve : « Faites ce que je vous dit, et pas ce que je fais ! » c’est un peu ce qu’il aurait envie de faire …mais il a des principes .
Cette pièce d’André Roussin est un vrai classique du Boulevard , avec ses personnages haut en couleur et ses situations cocasses , un superbe divertissement .


« TROP C’EST TROP » le 21 & 22 Mai 2005
Comédie de Georges Beller & Yvan Varco

Valentin n’est pas que psychanalyste il est aussi distrait , stressé, énervé … et bien que très qualifié pour résoudre les problèmes de ses patients , il se montre incapable de mener à bien sa vie de couple . Patricia et lui ont donc décidé de se séparer , pendant un an pour réfléchir : une sorte de congé du cœur . Ils se donne rendez-vous dans un an , pour la Saint Valentin, date à laquelle d’ailleurs ils s’étaient rencontrés . Un an après Valentin est toujours aussi distrait jusqu’à en oublier la date du 14 Février … c’est là que les problèmes vont commencer, et plonger nos personnages dans un véritable cauchemar et ce pour la plus grande joie des spectateurs . Nous rions , beaucoup, des aventures tordues de Valentin, et si tout de même il y avait un fond dans toute cette histoire : quelque chose pour nous mettre en garde contre le quotidien qui quelquefois tue l’amour .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *